Conseil local fcpe Charlemagne

Les épreuves du bac blanc de français

Résultats et réflexions
mardi 24 juin 2008 par Agnès Lainé

Bac blanc de français en première

Nous sommes très satisfaits qu’une épreuve de bac « blanc » soit organisée depuis 3 ans dans de bonnes conditions matérielles.

Les moyennes obtenues sont cependant assez basses bien que semblables aux moyennes obtenues par les élèves de Charlemagne au bac réel et proches des résultats de l’Académie. Ceci révèle l’insuffisance de préparation pour des épreuves dont le contenu et les exigences restent les mêmes qu’il ya 20 ans, alors que les connaissances requises ne sont véritablement abordées qu’en première. Ceci n’est pas propre à Charlemagne mais résulte de la diminution croissante des heures consacrées au français depuis des années, tant à l’école primaire qu’au collège et au lycée.

Avant que cette situation puisse trouver une issue au niveau du Ministère, qui passe par une meilleure adéquation des épreuves du baccalauréat au contenu des apprentissages scolaires, que peuvent faire les élèves pour mieux se préparer à l’épreuve ?

Les professeurs recommandent :
-  le respect scrupuleux des consignes en matière de présentation et de rédaction,
-  l’ouverture des élèves à tout ce qui peut développer leur culture générale : lire surtout, comparer des œuvres littéraires avec leurs versions cinématographiques, sortir, aller au musée, fréquenter les bibliothèques…

Ceci, rappellent-t-ils, sera bien plus efficace que les cours particuliers ou le recours à des livres de « bachotage » qui souvent, brouillent les messages délivrés par les professeurs.

Du côté des parents vers les professeurs, les demandes vont à la généralisation d’un meilleur entraînement à l’épreuve réelle du baccalauréat. En effet, certains professeurs ont à cœur de réaliser au moins 3 épreuves de 4h sur table dans l’année, en plus des dissertations à la maison. Ceci devrait être généralisé. Ne serait-il pas possible d’avoir un nombre minimum de devoirs à la maison et d’organiser, au long de l’année, plusieurs entraînements de 4h en banalisant une demi-journée ? Il est illusoire de penser qu’en réalisant une seule épreuve de bac blanc en conditions réelles (4h sur table), les élèves puissent être suffisamment préparés.

Par ailleurs le choix des sujets du baccalauréat blanc pourrait être mieux harmonisé en fonction des différents textes abordés dans chaque classe. En effet les épreuves du bac blanc sont comptées dans la moyenne trimestrielle ; elles ne sont pas qu’une préparation à l’épreuve réelle, les mauvais résultats peuvent être pénalisants pour le passage en terminale. S’y préparer est donc nécessaire, de même que les élèves doivent être avertis que les notes peuvent en-deçà de leurs espérances. Sinon, elles peuvent avoir un effet décourageant alors même que les épreuves réelles ne sont pas éloignées dans le temps…


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1085 / 37360

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site FCPE Charlemagne  Suivre la vie du site Actions et dossiers en cours   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License