Conseil local fcpe Charlemagne

Les enseignements de spécialité

Réunion du 5 mai 2009
lundi 11 mai 2009 par Christophe Vernin

Compte-rendu, rédigé par Olivier Coutard (représentant des parents en 1S5), sur la réunion de présentation des enseignements de spécialité en terminale au lycée Charlemagne.

Complété avec l’ouverture de la spécialité Informatique et Science du Numérique (ISN).

Lycée Charlemagne Réunion sur les enseignement de spécialité

Les élèves vont avoir à choisir dans les jours qui viennent leur enseignement de spécialité entre trois matières :
- Sciences de la vie et de la terre (SVT)
- Mathématiques
- Physique et chimie (PC) Ce choix doit être remis au lycée avant le 18 mai. Il est définitif. Les documents ont déjà dû être distribués. S’ils ne l’ont pas été, il faut que les élèves les demandent à leur professeur principal à la première occasion. La matière choisie fera l’objet de 2 heures d’enseignement supplémentaires par semaine en terminale et aura un coefficient au baccalauréat majoré de 2 points. Il faut que les élèves choisissent la matière qui correspond le mieux à leurs intérêts intellectuels, à la suite de leurs études et/ou à la matière dans laquelle ils réussissent le mieux.

NB : le choix de la filière post-bac se fait au mois de février de l’année de terminale. Il faut donc que vous y réfléchissiez très vite.

SVT

Cet ES vise à développer : l’esprit critique ; le raisonnement scientifique ; les capacités expérimentales. Les qualités requises concernent : l’aptitude à lire des données (sélection des données pertinentes dans des documents riches) ; le goût des travaux expérimentaux. L’épreuve du baccalauréat comporte 3 exercices, dont 1 pris dans le programme de l’ES. Contenu :
- Géologie (1/4 du programme) : climats du passé
- Biologie (3/4) : génétique ; biotechnologies (du séquençage des gènes aux thérapies géniques) ; énergétique cellulaire.

PC

Au baccalauréat il y a une partie théorique sur 16 points, avec 3 exercices dont un obligatoirement dans le programme de l’ES (sur 4 pts). Et une partie expérimentale (sur 4pts), renvoyant également au programme de l’ES. Le contenu de l’ES correspond pour au moins les deux tiers du temps à des manipulations expérimentales ; il faut donc avoir un goût pour ça. Contenu :
- physique : ondes ; optique géométrique ; émission-réception d’ondres hertziennes (radio)
- chimie : méthodes de dosage ; synthèse organique ; métallurgie Réunion d’information sur les enseignements de spécialité en terminale. 5 mai 2009. p. 2/3

Mathématiques

S’adresse aux élèves qui sont intéressés par les sciences, pour lesquelles les mathématiques sont un outil. Contenu :
- étude des nombres premiers (arithmétique)
- géométrie (isométries et similitudes)
- géométrie (surfaces simples) Le programme n’est pas très vaste et permet d’effectuer un grand nombre d’exercices. Ce sont des questions qui ne sont pas d’une très grande difficulté conceptuelle. Il n’est donc pas nécessaire d’être très fort en maths au départ, mais il faut que les élèves soient intéressés par les mathématiques et leurs applications.

ISN

L’enseignement de spécialité Informatique et Sciences du Numérique en classe Terminale de la série scientifique a pour but de proposer une initiation aux concepts, méthodes et problématiques de la science informatique, en in - tégrant les implications de l’informatique dans l’environnement et dans la vie quotidienne des lycéens. L’objectif de cet enseignement est de fournir aux élèves une base solide de connaissances et compétences dans les domaines du numérique, une première compréhension de la place grandissante de l’informatique (sciences, technologies et secteurs d’activité) et de les sensibiliser aux questions de société induites. Au-delà de ces acquis, il s’agit de développer chez les élèves un réel goût de l’informatique et une bonne familiarité avec les sciences du numérique qui leur seront précieux quelles que soient leurs études et activités professionnelles futures. Valorisant la découverte et la créativité, l’enseignement ISN est adapté à la société d’aujourd’hui et prépare au monde de demain.

Au programme :
- Conversion de bases
- Programmation (Python) et algorythmes
- Réseaux
- Droit et aspect juridiques

© Ministère de l’éducation nationale (DGESCO – IGEN) ISN – Terminale série scientifique Enseigner l’informatique et les sciences du numérique

Intervention des professeurs de classes préparatoires du lycée (1ère année de MPSI,PCSI ou BCPST) MPSI : Maths, physique, sciences de l’ingénieur PCSI : Physique, chimie, sciences de l’ingénieur (bcp de maths tout de même) NCPST : Biologie, Pour la sélection des dossiers en vue de l’admission en prépa :
- Pour MPSI, chosir impérativement un ES en maths
- Pour PCSI, opter au choix pour un ES en maths ou en PC. En cas d’indécision, privilégier un ES de maths. Mais dans les deux cas (MPSI ou PCSI), il faut un intérêt fort pour les deux matières !
- Pour BCPST, le choix est plus ouvert.

Débat

Le lycée aide-t-il les lycéens à faire leur choix d’orientation post-bac ?
- Oui nous les informons (conseillère d’orientation, soirées « métiers » au lycée) et nous les conseillons (professeurs principaux). M. Muñoz encourage les parents à envoyer ou à accompagner leurs enfants aux différentes réunions et autres salons d’information sur l’orientation post bac. Mais la décision finale doit venir des élèves eux-mêmes. Un choix personnel (plutôt que dicté par les parents) et actif (plutôt que subi) est gage de succès.

Quel est le taux de sélection dans chaque filière de classe préparatoire ?
- Jusqu’à présent, il y a autant de places en classes prépa que de candidats au plan national. Et tout élève entrant en classe préparatoire est, sauf accident, assuré d’entrer dans une école à son niveau (il y a autant de places dans les écoles, toutes catégories confondues, que d’élèves dans les classes préparatoires). L’enjeu pour chaque élève est donc de viser une classe préparatoire et une gamme d’écoles à son niveau.
- Au lycée Charlemagne, nous avons 3 classes de maths sup (1ère année de prépa) de 48 élèves : 2 classes de MPSI et 1 classe de PCSI. Les résultats des élèves de prépa du lycée Charlemagne aux concours des grandes écoles sont excellents.
- Chaque année, le lycée reçoit environ 1200 dossiers de candidature pour l’entrée dans chacune de ses classes préparatoires. Bon an mal an, une vingtaine ou une trentaine d’élèves du lycée intègrent les classes préparatoires du lycée. Les candidatures sont examinées avec bienveillance ; les élèves venant du lycée Charlemagne ne rencontrent en général pas de difficultés dans leur cursus en prépa.
- Pour l’admission en classes préparatoires, les notes dans toutes les matières comptent. Les élèves qui sont dans le premier quart, voire le premier tiers de leur classe de terminale à Charlemagne, peuvent prétendre intégrer les meilleures classes préparatoires parisiennes (Henri IV, Louis-le-Grand, Charlemagne, Chaptal, Janson-de-Sailly...). Cursus en classes préparatoires
- Pour les filières très sélectives (classes prépa, sciences po, médecine...), il faut prendre le rythme de travail dès l’année de terminale (au plus tard...)
- M. Muñoz souligne les vertus de la formation donnée en classes préparatoires (qualité de l’enseignement, rythme soutenu de travail, encadrement individualisé).
- Pour le passage de maths sup en maths spé, le critère central est de savoir quelle orientation permettra à l’élève de progresser le plus.

Préparation aux concours des instituts d’études politiques
- Pour le concours de sciences po, nous avons mis en place un « programme de renfort » optionnel (2 heures hebdomadaires) que suivent chaque année une quarantaine d’élèves. Les élèves de terminale S doivent muscler leurs connaissances en histoire, géographie, etc.
- Les élèves s’inscrivent à cette formation à la rentrée.
- Le concours de sciences po a lieu au cours de l’été qui suit l’année de terminale. Si on échoue et qu’on veut le retenter un an après, il faut opter pour une formation universitaire en sciences politiques.

Passage de la première à la terminale (et de la terminale aux filières post-bac les plus sélectives)
- Il faut que les parents aident leurs enfants à éviter une « remise à zéro » intellectuelle pendant l’été, en leur faisant réviser et assimiler le programme de l’année achevée. Cela aide aussi les élèves à acquérir le rythme de travail nécessaire. Cela vaut aussi pour les semaines qui viennent (le mois de mai est un mois « à trous »).
- Tous les élèves de première peuvent réussir dans toutes les filières, s’ils s’en donnent les moyens et utilisent les ressources mises à leur disposition dans l’espace pédagogique sur le site Internet du lycée ! En tout cas, quels que soient leurs résultats jusqu’à présent, ils peuvent, en fonction de leurs résultats en fin de première et en terminale, prétendre à entrer dans n’importe quelle filière sélective. NB : La sélection pour les filières post-bac se fonde sur l’ensemble des bulletins de première et de terminale. Les professeurs qui sélectionnent accordent une grande attention, au delà des notes, aux appréciations figurant sur les bulletins.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 608 / 39886

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La cité scolaire  Suivre la vie du site Le lycée   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License